Services en ligne

Transports

Cap sur les mobilités douces

Vitesse limitée à 30 km/h, création programmée de plus de 10 km de nouvelles voies cyclables sécurisées… Pour une ville moins polluée et une circulation apaisée la municipalité met les bouchées doubles pour encourager la pratique du vélo.

 

Interview de Léopold Michallet
Maire adjoint aux transports, aux mobilités et à la qualité de l’air

 

Quels sont les objectifs de la ville en matière de mobilité douce ?

Notre ambition est de répondre aux enjeux écologiques d’une part et aux enjeux de sécurisation des voiries d’autre part. Colombes est une ville familiale où l’on doit pouvoir se déplacer à pied et à vélo, de manière apaisée et sans rupture.

Pour cela, nous souhaitons abaisser la vitesse de circulation à 30 km/h et développer les itinéraires cyclables pour atteindre 10 à 15 km de pistes cyclables sécurisées d’ici à 2026.

Concrètement, quels axes seront concernés ?

À l’exception du boulevard Charles-de-Gaulle et de l’avenue de Stalingrad, qui sont des routes départementales traversantes, toute la ville sera en « zone 30 » d’ici la fin de l’année. Concernant les voies cyclables, plusieurs rues font l’objet d’études.

Nous travaillons avec le département des Hauts-de-Seine pour mettre en place des bandes ou des pistes le long des voies concernées par le prolongement du T1. Le réaménagement du rond-point de l’embranchement de l’A 86, situé entre le stade Yves-du-Manoir et l’entrée du parc Lagravère, est également à l’étude. Dans la continuité de ce carrefour, la rue Paul- Bert et le boulevard Edgar-Quinet seront également repensés afin de faciliter l’accès au parc ou au stade à pied et à vélo. En parallèle, nous travaillons sur la sécurisation des accès aux ronds-points dangereux, comme celui de la place du Général-Leclerc.

Par ailleurs, nous lancerons, au second semestre, un projet pilote sur la rue d’Estienne-d’Orves. L’idée est de protéger l’accès aux deux crèches et aux trois écoles qui se concentrent sur cette artère qui relie le centre-ville au boulevard Charles de-Gaulle. Nous étudions également, à proximité d’autres établissements scolaires de la ville, la possibilité de « rues aux enfants » qui permettraient d’interdire la circulation le matin et le soir, au moment des arrivées et des sorties des élèves.

Quelles mesures allez-vous prendre pour inciter les automobilistes à se déplacer à pied ou à bicyclette ? 


Il est en effet urgent de développer les modes alternatifs à la voiture.

Nous travaillons simultanément sur plusieurs axes : aide financière pour l’achat de vélos non électriques, développement de nouvelles stations Velib’, vélo-écoles pour adultes et enfants, pérennisation des coronapistes, création d’un local de réparation et de conseils aux cyclistes. Enfin, nous allons poursuivre le déploiement des arceaux à vélos dans toute la ville. Très prochainement, dix stations de gonflage seront mises en place pour faciliter la vie des cyclistes.

D’ici à cet été, les habitant·e·s pourront participer au « Comité vélo », qui réunit des élu·es et des membres de l’association Colombes à Vélo. cvelo@mairie-colombes.fr

500

350

Informations annexes au site

Vos élus

Léopold MICHALLET

Transports, mobilités et qualité de l'air

Contacter votre élu

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/actualites-23.html?cHash=39ff796ca7fdaeed26e068e72e64ab26