Services en ligne

  1. Accueil
  2. Informations transversales
  3. Actualités
  4. Actualités
  5. Crise sanitaire : les associations caritatives sur le pont

S'abonner au flux RSS des actualités

Solidarité

Crise sanitaire : les associations caritatives sur le pont

Si le confinement a imposé l’arrêt d’un certain nombre de leurs prestations habituelles les associations caritatives se sont avérées plus indispensables que jamais. Adaptées aux contraintes sanitaires en vigueur, leurs actions répondent répondent aux nombreux besoins émergents.

Nombreux partenariats pour la fraternité Saint Vincent de Paul

Durant le confinement, la Fraternité Saint Vincent de Paul a choisi de fermer son épicerie solidaire, mais de proposer
des colis d’urgence d’une valeur de 20 à 25 euros pour ses bénéficiaires. Ces paquets de 8 kilogrammes contenaient des produits non périssables de première nécessité. « Pour les denrées fraîches, nous avons distribué des chèques-services apportant une aide financière », explique Didier Motteux, président de l’association à Colombes. « En tout, nous avons remis environ 500 colis d’urgence et entre 500 et 600 chèques, en partenariat avec le CCAS, le Secours Populaire, le Secours Catholique, d’autres associations dont les actions ont été interrompues, et Maman Secours ».
Fraternité Saint Vincent de Paul
77, rue Gabriel Péri
Tél : 01 47 81 77 00

Livraisons de paniers repas et conciergerie solidaire pour la Croix Rouge

Si elle a dû interrompre une partie de ses actions, la Croix Rouge a choisi de se mobiliser sur celles indispensables, pendant la période de confinement. Les actions de premiers secours aux victimes ont été renforcées du fait de nombreuses personnes infectées par le virus. Les maraudes auprès des sans-abri de la ville ont ainsi permis de contrôler leur état de santé et donc de détecter si certains étaient atteints du Covid-19. Un service de transport sanitaire, grâce à la mise à disposition de deux véhicules par Land Rover, a également été mis en place, ainsi qu’une conciergerie solidaire. En effet, la Croix Rouge proposait aux personnes orientées par le CCAS de prendre leur commande et de livrer des paniers de produits alimentaires et d’hygiène à un prix prédéfini. La vestiboutique devrait quand elle rouvrir dans les tout prochains jours tout en prenant en compte des mesures barrières contre le Covid-19.
La Croix Rouge
32, Bd des Oiseaux
Tél. : 01 42 42 24 61

Le Samu Social continue les maraudes

Le confinement n’a pas signifié l’arrêt des maraudes pour le Samu Social des Hauts-de-Seine, qui a continué sa mission sur l’ensemble du département. Les signalements du 115 et partenaires étaient gérés comme d’habitude, seulement les équipes ont arrêté de transporter les bénéficiaires par mesure de sécurité. Certaines associations de maraudes bénévoles de coordination qui avaient arrêté leur mission pour faute de matériels (masques, gel hydroalcoolique) ont repris dès réception de ces produits fournis par la Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement (DRIHL) des Hauts-de-Seine. Par ailleurs, l’accueil de jour « La Passerelle », est resté ouvert durant toute la période de confinement avec un service limité (douche, repas, linge). Au vu de la configuration de la structure, le nombre de bénéficiaires autorisés était de 5 personnes en même temps afin que les mesures barrières puissent être respectées.

 Plus de 20 % de bénéficiaires supplémentaires pour les Restos du Coeur

Avec le risque de propagation du Covid-19, les Restos du Coeur ont également dû adapter leur mode de distribution de nourriture. Pour fournir tous leurs bénéficiaires, ils ont mis en place un système de distribution de colis : « Nous ne pouvions plus laisser les gens choisir eux-mêmes leurs produits, ce qui multiplie les risques de propagation du virus. », analyse Jean Marc Lauriol, responsable du site.
C’est pour cela que nous avons institué une distribution de colis alimentaires, avec également des marquages au sol, ainsi qu’une limitation du nombre de bénévoles présents en même temps dans les locaux. » L’association a enregistré une hausse de plus de 20% du nombre de bénéficiaires durant le confinement.
Les Restos du Coeur
133, rue Gabriel Péri
Tél. : 01 42 42 86 16

 Le Secours Populaire réoriente et livre des colis repas

Devant la fermeture de son local, dont l’accès se fait par le Square Victor-Bash, le Secours Populaire s’est adapté, mais continue son action. Ainsi, si les bénévoles réorientent volontiers les bénéficiaires vers d’autres associations et structures ouvertes, comme les Restos du Coeur ou le CCAS, ils ont également préparé et livré, en partenariat avec le SIAO 92 (Service Intégré d’Accueil et d’Orientation des Hauts-de-Seine) des colis à l’ensemble des familles et des isolés hébergés par le 115. Ces livraisons étaient complétées par la distribution de chèques services.

500

350

Informations annexes au site

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/actualites-23.html?cHash=e19752fd8ee091c668a9b0eecc36d6dc