Services en ligne

  1. Accueil
  2. Informations transversales
  3. Actualités
  4. Actualités
  5. La zone à faible émission en questions

S'abonner au flux RSS des actualités

Déplacements

La zone à faible émission en questions

Dès l’été 2019, les véhicules portant la vignette « Crit’Air 5 » ne pourront plus circuler dans 79 communes de la Métropole situées à l’intérieur de l’A86 et classées « Zone à faible émission » (ZFE), dont Colombes. Conseillers métropolitains, Nicole Goueta, maire, et Jean-Paul Bolufer, adjoint au maire, ont voté contre cette mesure. Explications.

Quels véhicules sont concernés par l’interdiction ?

Tous les véhicules motorisés immatriculés avant 1997 pour les versions essences, et entre janvier 1997 et le 31 décembre 2000 pour les versions diesels, soit près de 118 000 véhicules dont 3 500 à Colombes.

Quelles raisons motivent aujourd’hui votre vote ?

Si nous considérons que la pollution doit être combattue vigoureusement, nous récusons l’idée que l’automobile en serait la principale responsable.

Il suffit de comparer la diminution de la circulation dans Paris et ses effets sur la pollution atmosphérique, pour comprendre qu’il y a là non seulement une erreur d’analyse, mais l’expression d’une idéologie anti-automobile. La notion de « ZFE », ou Zone à faible émission devrait ainsi s’étendre prioritairement à d’autres causes : chauffage urbain, activités industrielles, transport aérien. Mais ce serait sans doute se confronter à des intérêts trop puissants... Cela d’autant plus que la ZFE s’étendra dès 2024 jusqu’au Crit’Air2. L’idée est bien l’interdiction totale du diesel, pourtant moins consommateur de carburant.

Enfin, qui va financer une telle mesure ? La Métropole a annoncé qu’elle verserait une subvention pouvant aller jusqu’à 5 000 euros pour l’acquisition d’un véhicule non polluant.
Lorsqu’on sait que la seule vignette 5 concerne 118 000 automobiles, l’addition pourrait atteindre 590 millions
d’euros, alors que la Métropole a un budget d’intervention inférieur à 70 millions !

Puisque le conseil a voté, en quoi votre opposition est-elle susceptible d’influencer la situation ?

L’application de l’interdiction de circuler suppose la création d’une ZFE. Or, si le conseil métropolitain a décidé du principe de l’établissement de cette zone sur le territoire, il appartient aux maires, et à eux seuls, d’en autoriser l’application sur leur commune.

La Ville ne va sûrement pas se lancer dans une chasse aux « méchants diesels ». Nous ne pouvons adhérer à la ZFE telle qu’elle est définie aujourd’hui mais nous allons toutefois consulter les Colombiens, notamment au moyen du questionnaire ci-contre. Preuve que la Métropole elle-même n’est pas très à l’aise avec le sujet : elle s’est formellement réservé la possibilité de faire machine arrière et a exclu l’A86 du périmètre de la ZFE !

Votre avis nous intéresse !

Téléchargez le questionnaire ci-dessous, et faites-nous part de votre avis sur la question !

Déposez votre questionnaire,  avant le 15 mars :

  • À l'adresse : questionnaire-critair@mairie-colombes.fr
  • À l’accueil de l’hôtel de ville, place de la République.
  • Par la Poste (formulaire original et non une photocopie) à :
    Questionnaire Crit’Air - Hôtel de ville - Place de la République- 92700 Colombes

 

 

500

350

Informations annexes au site

Vos élus

Jean-Paul BOLUFER

Affaires Générales, Sécurité, Assemblée Municipale, Affaires Juridiques, Maison du droit. Conseiller métropolitain, Conseiller territorial.

Contacter votre élu

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/actualites-23.html?cHash=0e31d5a327e667e99dab83c9c2471cb8