Services en ligne

  1. Accueil
  2. Informations transversales
  3. Actualités
  4. Actualités
  5. Nouvelle législation pour le stationnement en surface

S'abonner au flux RSS des actualités

Transports

Nouvelle législation pour le stationnement en surface

Jusqu’à présent, en cas de non-paiement du tarif de stationnement, vous vous acquittiez d’une amende de 17 euros perçue par L’État. À compter du 1er janvier 2018, cette amende sera remplacée par un «forfait post- stationnement ». Explications sur l’impact de cette réforme et présentation des pistes locales d’amélioration de la circulation et du stationnement.

Les habitants de la région parisienne sont coutumiers de cet état de fait : il y a plus de véhicules stationnés que de places disponibles.

Le quotidien des riverains est rythmé par les allées et venues des automobilistes et l’engorgement des chaussées aux heures de pointe.

Contraintes par la nouvelle législation qui modifie le cadre des infractions aux règles du stationnement payant, les collectivités s’exécutent tout en envisageant des pistes d’amélioration.

Décentralisation du stationnement payant

La décentralisation ou dépénalisation des amendes de stationnement payant a été adoptée par la loi du 27 janvier 2014. À partir du 1er janvier 2018, si vous ne payez pas votre stationnement ou que vous dépassez le temps imparti, vous ne commettrez plus une infraction, mais devrez vous acquitter de votre temps d’occupation du domaine public.

L’amende pénale de 17 € qui sanctionnait jusqu’ici les infractions au stationnement payant sur voirie dans toute la France, se transformera en une redevance dont le montant sera fixé par la collectivité locale où vous serez stationné, qui en recevra le produit. 

Quelques chiffres

30 euros : montant fixé par la ville de Colombes pour le forfait post-stationnement

5,90 euros : recette versée à la ville de Colombes par forfait 

1 440 places de stationnement payantes sur voirie à Colombes

7 parkings souterrains et aériens à Colombes2 ouvertures de parkings programmées en 2018.

Plus d'infos dans Colombes le Mag #33 Novembre 2017 p.12

Une zone bleue à l'étude

La municipalité examine en ce moment l’opportunité d’une zone bleue afin d’éviter un engorgement du stationnement autour des zones payantes.

Instaurée dans de nombreuses villes en France, la zone bleue est une zone de stationnement gratuit et limité dans le temps. Cette nouvelle mesure devrait permettre de favoriser la rotation des véhicules pour un meilleur accès aux commerces tout en dissuadant le stationnement de longue durée aux abords immédiats des zones vertes et rouges existantes.

Une zone bleue à Colombes ?

Ce sont les habitants eux-mêmes qui ont insufflé l’idée: instaurer, en périphérie des zones rouges et vertes, un périmètre de zone bleue qui permettrait de décongestionner les quartiers les plus encombrés.

Le tracé est à l’étude et devrait être délibéré prochainement en conseil municipal.
Matérialisée ici en pointillés, la future zone
bleue fera d’abord l’objet d’une expérimentation. Elle serait instituée entre 9h et 12h et de 14h à 18h.

500

350

Informations annexes au site

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/actualites-23.html?cHash=19376ee016f1f0fe9a7c8ee1f33d2ca6