Services en ligne

  1. Accueil
  2. Informations transversales
  3. Actualités
  4. Actualités
  5. "Passerelle école-entreprise" : première restitution

S'abonner au flux RSS des actualités

Colombes Expansion

"Passerelle école-entreprise" : première restitution

Hier soir, s'est tenue la première restitution de ce dispositif mis en place par la Ville et le club Colombes Expansion qui a permis à 47 jeunes de troisième de visiter huit sociétés.

Première restitution du dispositif "Passerelle école-entreprise" le 27 mars dans les salons de l'Hôtel de ville, en présence des élèves des collèges Jean baptiste Clément et Jeanne d'Arc, et des entreprises engagées.

Pas moins de huit sociétés colombiennes se sont impliquées dans le dispositif pilote, durant la semaine du 12 au 16 décembre destiné aux élèves de troisième dans le cadre de leur stage de découverte de l’entreprise.

L’initiative, expérimentée pour la première fois, a permis aux collégiens de la ville de visiter huit enseignes de renommée internationale, se targuant toutes d’un savoir-faire solide et de compétences pointues dans les domaines les plus variés, de l’automobile à l’aéronautique en passant par la chimie, l’alimentaire, l’hôtellerie de luxe, les énergies, le numérique ou les services.

Jaguar Land Rover, Endel (groupe Engie), ALE International, Safran Aircraft Engines au parc Kléber, Pepsico, Arkema,Fraikin, et l’hôtel Courtyard bd Charles-de-Gaulle: la variété des rencontres a permis aux jeunes de découvrir un panel très large de métiers, de compétences, de techniques et de fonctions.

Nicolas Bougeard, principal du collège Jean-Baptiste Clément dont les élèves ont été accueillis au sein des sociétés du secteur Charles-de-Gaulle est un fervent adepte du dispositif:  «Notre établissement a été moteur dans sa mise en œuvre, confie-t-il. Au départ, nous cherchions une solution pour les élèves qui n’ont pas la chance de profiter du carnet d’adresses de leurs parents... Mais finalement l’initiative est beaucoup plus large et concerne chez nous une trentaine de jeunes en tout, répartis dans nos huit classes de 3e.»

C’est l’ouverture des élèves sur les entreprises de la ville que le principal trouve particulièrement bénéfique. Nicolas Bougeard insiste:

«Nos élèves n’aspirent qu’à s’insérer dans le monde du travail dont ils souhaitent posséder les codes. Certains ont demandé par exemple de retourner à l’hôtel Courtyard pour un stage volontaire».

Pour Bernard Danthez, directeur d’ALE International (Alcatel Lucent Enterprise), «Il était important de présenter cette diversité de métiers et d’entreprises aux jeunes dans le cadre d’un projet pédagogique complet. C’est très intéressant de connaître leur vision du monde professionnel, cela peut parfois être surprenant. »

«Ces actions s’inscrivent pleinement dans notre projet d’entreprise, renchérit Bélen Moreu, Directrice des Ressources humaines de PepsiCo. Pour la responsable, la découverte du métier de commercial, à travers des jeux de rôles interactifs, a beaucoup plu aux élèves et a permis de vrais moments d’échanges et de fous-rires.» Même enthousiasme pour Julie Bastien Bougnoux, directrice de la Communication chez Fraikin: «Nous avons pu démontrer par les témoignages de nos collaborateurs que les carrières ne sont pas linéaires et qu’on peut exercer plusieurs métiers comme vendeuse puis responsable Grands Comptes».

Poursuivre et étendre le dispositif

De leur côté, les collégiens de l’Institution Jeanne-d’Arc ont été accueillis au parc Kléber. Ils ont approché des corps de métiers très différents dont ils ont aujourd’hui une idée beaucoup plus concrète. «J’ai bien aimé le métier des commerciaux», confie Théo: «Ils vont voir des entreprises privées, ou publiques, en France ou à l’étranger, et savent comment leur vendre des produits. » Thomas et Edouard, eux, ont été impressionnés par «les ressources humaines, le principe de gérer un ensemble de salariés au quotidien». Henri, qui participe dans le cadre de son établissement à la création d’une mini-entreprise, s’est passionné de son côté pour « la communication, la création des affiches ».

Toutes les parties prenantes ont salué le climat de respect et d’ouverture qui a marqué ces échanges: «Les élèves ont été reçus à chaque fois avec beaucoup d’estime, comme des adultes», s’enthousiasme Sylvie Chassang, directrice du Second degré à l’Institution Jeanne-d’Arc. Les élèves des deux établissements ont compris qu’il est possible d’évoluer dans le monde du travail en se formant tout au long de la vie et ont pris conscience de l’importance de pratiquer l’anglais pour une meilleure insertion professionnelle.

Comme les autres membres du club Expansion, Bernard Danthez souhaite réitérer l’expérience: «Nous essaierons à l’avenir de toucher un plus grand nombre de jeunes, renforcer cette passerelle que nous avons créée avec les collèges, en mettant en commun nos calendriers, en regroupant les visites... » 

Les équipes éducatives, les élèves et les entreprises saluent unanimement l’initiative.

Caroline Coblentz, première adjointe, déléguée au Développement économique et à l'Emploi, tire un bilan très positif de l’expérience. Pour l'élue, il s'agit d'un "partenariat exemplaire" qu'elle souhaitait mettre en valeur à travers la rencontre à l'hôtel de ville. Une façon idéale de mettre à l'honneur le travail des élèves et des entreprises.

500

350

Informations annexes au site

Localisation

Hotel de Ville

Place de la République
92700 Colombes

Situer sur la carte

Vos élus

Caroline COBLENTZ

Première adjointe, Logement, Habitat, Développement économique, Emploi. Conseillère territoriale, Conseillère régionale d’Ile-de-France.

Contacter votre élu

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/actualites-23.html?cHash=8014424035c0f9921e300fe56263b35f