Services en ligne

  1. Accueil
  2. Informations transversales
  3. Actualités
  4. Actualités
  5. Pour ou contre l’installation des compteurs Linky ?

S'abonner au flux RSS des actualités

Énergie

Pour ou contre l’installation des compteurs Linky ?

Jeudi soir au Tapis Rouge s’est tenue, à la demande la municipalité, une réunion d’information sur le compteur Linky, appareil de nouvelle génération communiquant, destiné à remplacer les anciens compteurs d’électricité dans les foyers de Colombes d’ici octobre 2018.

 

C’est pour faire toute la lumière sur ce boîtier que Nicole Gouéta a demandé aux responsables d’Enedis. (ex-ERDF), entreprise de service public gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, de présenter l’appareil.

Plusieurs Colombiens s’étaient déplacés pour écouter les explications de Guillaume Langlet, directeur territorial d’Enedis en Hauts-de-Seine et de Nicolas Devaux, responsable du déploiement de Linky en Ile-de-France Ouest.

Madame le Maire a commencé par faire part de ses propres questionnements, à la fois en tant que premier magistrat et comme consommatrice, préoccupations qu’elle partage avec de nombreux habitants. Parmi ses craintes, les risques sanitaires dus aux ondes magnétiques et électriques, la confidentialité des données, et l’impact économique du boîtier sur la facture des consommateurs.

Les représentants d’Enedis ont répondu point par point à l’ensemble des questions afin de rassurer les habitants et les élus.

Pour eux, le compteur ne présente pas de risques sanitaires, une affirmation corroborée par l’Agence nationale des fréquences, un établissement public d’Etat qui a effectué des mesures pour le vérifier . Présent sur place, un responsable a fait part au cours de la réunion des résultats obtenus. Les ondes électriques seraient 80 fois plus basses que le seuil règlementaire et les ondes magnétiques 700 fois moindres.

En ce qui concerne la confidentialité des données, les responsables d’Enedis se sont voulus rassurants, expliquant qu’elle était garantie par la Cnil. Ils ont aussi assuré que le contrat ne changerait pas, sauf si les consommateurs le demandaient, afin d’adapter leurs factures à leur consommation. Ce n’est que dans ce cas qu’un suivi détaillé des consommations des appareils ménagers serait effectué. 

Les responsables ont mis en avant les avantages du boîtier. Mieux informé, le consommateur pourra mieux comprendre sa consommation et donc la maîtriser. Les interventions courantes pourront être effectuées à distance, sans rendez-vous et sans dérangement. Le relevé de consommation se fera à distance et de manière quotidienne et chacun disposera d’un accès simple et gratuit à ses données. Les factures correspondront à la consommation effective et non plus à une estimation. 

Ces explications n’ont néanmoins pas suffi à apaiser les inquiétudes de l’auditoire, ni même celles de madame le Maire, qui a conclu la réunion en faisant part de ses interrogations : « Aujourd’hui, la question est posée : pourquoi est-ce à Colombes de tester ces compteurs alors que nous avons tant attendu pour l’installation de la fibre optique ? Je ne sais pas si vous avez été convaincus. Doit-on laisser faire ? Nous ne sommes pas obligés de répondre positivement. »

En effet, même si l’installation des compteurs est prévue par la loi, plusieurs communes ont délibéré contre, une possibilité que n’exclut pas le premier magistrat.

500

350

Informations annexes au site

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/actualites-23.html?cHash=9ecd9a65986877373e1c2c656b67d4d1