Services en ligne

  1. Accueil
  2. Informations transversales
  3. Actualités
  4. Vaccination: le maire demande l'ouverture d'un centre

Santé

Vaccination: le maire demande l'ouverture d'un centre

Dans un courrier adressé au Préfet des Hauts-de-Seine, Patrick Chaimovitch demande que l'État planifie l'ouverture d'un centre de vaccination de proximité à Colombes, dûment doté en vaccins, pour protéger en priorité les Colombiens et Colombiennes de plus de 75 ans. À défaut d'ouverture d'un centre à court terme, que l'État mette en place les moyens pour transporter les personnes prioritaires jusqu'aux centres ouverts dans les communes avoisinantes.

 

Colombes, le 20 janvier 2021

Monsieur le Préfet,

Depuis l’apparition de la pandémie au début de l’année 2020, la ville de Colombes a su mobiliser ses moyens humains et financiers pour répondre aux inquiétudes des habitants, entrepreneurs, commerçants et salariés. Cette mobilisation s’est confirmée depuis l’alternance électorale du mois de juin dernier.

Depuis, plusieurs centres de dépistage PCR et antigéniques ont été implantés sur le territoire communal puis en relais des informations émises par le gouvernement, notre commune a candidaté le 12 janvier pour créer un centre de vaccination dans la 3ème ville des Hauts-de-Seine.

Vous m’avez répondu par courrier du 14 janvier que cette candidature était rejetée, ce qui m’a stupéfait. Vous avez indiqué dans cette réponse que vous vous rapprocheriez de la ville de Colombes à partir du 25 janvier, ce qui pourrait être considéré comme un report sine die de votre examen approfondi.

J’attire votre attention, Monsieur Le Préfet, sur le fait que la candidature de Colombes s’est appuyée sur la coordination des professionnels de santé regroupés au sein de la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) qui vous ont récemment adressé un courrier.

Ce volontariat est des plus délicats à susciter mais aussi à maintenir, alors que ces praticiens libéraux, forts de leur expérience du printemps 2020, se sont spontanément proposés. L’absence de réponse positive de votre part génère également de la défiance dans la population qui voit ses espoirs de protection vaccinale diminuer, en même temps qu’un nouveau couvre-feu renforce le climat anxiogène.

Pourtant, vous avez su faire appel à peine trois jours après votre refus au savoir-faire et au professionnalisme des agents de la Ville pour faire procéder à des tests impromptus et à grande échelle à la suite de l’identification d’un cas contact avec variant sud-africain au sein de l’école Jeanne d’Arc, en me sollicitant pour mettre un bâtiment communal à la disposition de l’ARS, des équipes volantes de l’AP-HP et des Sapeurs Pompiers de Paris.

A cette occasion, les personnels et les élus ont démontré qu’ils savaient se mobiliser et être efficaces dans l’urgence. Près de 6 000 personnes, jeunes colombiens et leurs familles, ont été appelées à se faire tester contre le variant sud-africain de la Covid, ceci sans aucune hiérarchisation des profils à risque ni séquençage de la population concernée.

  


Malgré le peu de communication et d’organisation des autorités sanitaires, la municipalité a su, dans le respect strict des mesures barrières, réguler, expliquer, accompagner près de 1900 personnes entre le 16 et le 19 janvier (dont 2 jours de week-end)  pour subir des tests PCR, ce qui représente environ 3800 tests, un peu moins de 1000 par jour.

Forte de son expérience en matière de sécurité sanitaire et logistique, de ses infrastructures, de la capacité de ses salariés à se mobiliser en moins de 24 heures, de sa compétence à rassembler et coordonner des équipes pluri-diciplinaires, la Ville attend votre réponse pour l’ouverture d’un centre de vaccination municipal. Néanmoins, il ne s’agit pas d’agir dans la précipitation, ni de suivre les annonces que j’estime prématurées du gouvernement ou de cautionner sa gestion de la pénurie de vaccins, comme cela a été évoqué par nombre de mes collègues lors de l’audioconférence que vous avez organisée le 15 janvier avec les maires du département.  

Je vous demande des perspectives à court terme et fiables pour une vraie protection de la population : que celle-ci se fasse dans des conditions correctes, avec des approvisionnements suffisants, sécurisés et prévisibles afin de ne pas reproduire les annulations de rendez-vous en chaîne que les plus fragiles subissent dans les centres déjà ouverts après avoir vu un espoir d’immunisation.

Je suis persuadé qu’ensemble, nous pouvons être au rendez-vous. Encore faut-il en avoir la volonté. De mon coté, je vous confirme cette volonté forte et constante pour répondre aux attentes légitimes des Colombiennes et des Colombiens, en vue de l’ouverture d’un centre de vaccination de proximité à Colombes, en commençant évidemment par nos 5000 aînés de plus de 75 ans.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, mes sincères salutations.

                            

                            Patrick CHAIMOVITCH

                            Maire de Colombes
                            Vice- Président de la Métropole du Grand Paris

500

350

Informations annexes au site

Vos élus

Patrick CHAIMOVITCH

Maire de Colombes, Président de l'EPT Boucle Nord de Seine, Vice-président de la Métropole du Grand Paris

Contacter votre élu

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/actualites-23.html?cHash=12598a4adc75ea9006d873b1348ba6ca