Services en ligne

Aménagement du territoire

Rénovation urbaine

A Colombes, trois grands programmes de rénovation urbaine, menés conjointement avec l'ANRU, sont actuellement conduits. Promouvoir la mixité sociale, désenclaver les quartiers, requalifier les espaces publics..., autant d'objectifs qui amélioreront sensiblement la qualité de vie des habitants.

Les partenaires du projet 

 

 

Les financeurs : l’anru, la Région Ile de France, le Département des Hauts de Seine, la DRAC, la CDC

Les maîtres d’ouvrage publics : la ville, CHP, I3F, Logirep, Adoma, Coalia, Hauts-de-Seine Habitat, Domaxis, Résidence sociale de France

Le projet de rénovation urbaine en quelques chiffres

Montant du projet : 301 391 971 € TTC

Subvention de l’anru : 58 352 249 €

Participation financière de la Ville : 36 379 554 €

 

Quartier Fossés-Jean / Bouviers

Le quartier des Fossés-Jean/Bouviers fait l’objet d’une importante opération de rénovation urbaine. Le troisième grand projet de rénovation urbaine de la ville, d’un montant de 113 millions d’euros, vise à améliorer durablement le cadre de vie de ce quartier où résident 15 000 habitants.

Les grands changements

  • la création d’une centralité de quartier autour : d’un nouvel équipement public de logements privés, du 11 Michelet réhabilité, d’une station de tramway, le tout lié par une grande place publique,
  • l’amélioration des logements avec des réhabilitations lourdes : 179 Stalingrad, 11 Michelet et la Tour Z, mais aussi des résidentialisations (45 Michelet et 97/99 Michelet),
  • une plus grande mixité dans l’offre de logement avec des démolitions et des constructions neuves (200 logements dont 30 logements sociaux et 30 logements intermédiaires),
  • une valorisation et une meilleure adaptation des équipements publics :
  • construction d’un pôle d’équipements publics comprenant le CSC, la médiathèque et des locaux associatifs sur près de 2000 m2,
  • Restructuration du groupe scolaire Jean Jacques Rousseau : construction d’une nouvelle école maternelle et réhabilitation de l’école élémentaire,
  • une transformation de l’ensemble des espaces publics : rues, squares et promenade sportive plantée.

 Côté cour / côté jardin : une refonte des espaces publics

  • La transformation des espaces publics a pour objectif de désenclaver le quartier et de valoriser les espaces existants :
  • au nord de la future place piétonne, une nouvelle rue irriguera le quartier et ses nouveaux immeubles,
  • une promenade plantée sera créée le long de l’A86 en continuité avec la coulée verte d’Asnières,
  • le nouveau square Michelet (emplacement de l’immeuble du 35 rue Michelet) fera le lien entre le quartier et le parc Caillebotte,
  • les enfants du groupe scolaire Jean-Jacques Rousseau profiteront d’une nouvelle aire de jeux aux Bouviers,
  • l’ensemble des voiries sera repensée pour faciliter les circulations douces (élargissement des trottoirs, bandes cyclables)

Des premiers chantiers déjà lancés

Le quartier a commencé à changer : démolition de l’ancienne usine Depaepe, de logements insalubres, création d’une voie nouvelle (dans une forme provisoire), rénovation des immeubles de logement sociaux. 

L’année 2016 est une année charnière avec le démarrage des travaux du pôle d’équipement public, de la transformation des espaces publics et la rénovation de la tour Z.

Planning prévisionnel des chantiers

  • Démolition du patio (anciens commerces et locaux associatifs) : 2016
  • Construction du pôle d’équipement public : 2016-2018
  • Rénovation de la tour Z : 2016-2018
  • Travaux de transformation des espaces publics : 2016-2019
  • Construction de plusieurs immeubles de logements privés : 2016-2019
  • Restructuration/Extension du groupe scolaire Jean-Jacques Rousseau : 2017-2018

 

Quartier Grèves / Petit-Colombes

Projet d’envergure, le chantier de rénovation urbaine des Grèves et du Petit-Colombes a permis au quartier de devenir plus attractif, plus convivial et plus ouvert sur le reste de la ville.

Aujourd’hui, le programme ambitieux de rénovation touche à sa fin : rénovation des places Aragon et Basch, création des rues Césaria Evora et Daniel Balavoine, rénovation et sécurisation des halls d’immeuble, création de parkings souterrains et d’aires de jeu et de sport, installation de colonnes de tris des déchets, ouverture d’une nouvelle mairie de quartier le quartier a totalement changé de visage.

Il reste encore quelques travaux à venir : les rues Gleuzer, Cotes d’Auty et Colbert seront réaménagées en 2017, le nouveau CSC ouvrira en 2016.

Adoma va lancer ses travaux en 2016. Il s’agit de :

  • La construction d’une résidence sociale de 180 T1/T1 bis
  • La démolition du foyer actuel
  • La construction d’une résidence sociale dédiée aux jeunes de 72 T1/T1bis

Quartier Europe / Île Marante

Le programme de rénovation urbaine conduit à l’Île Marante visait à renforcer la mixité sociale du quartier, tout en lui offrant une plus grande ouverture sur la ville et sur le parc Lagravère. Suivant la logique appliquée aux programmes d’aménagements de la Ville, le développement durable était au cœur du projet.

Le projet est quasiment achevé, avec notamment l’ouverture du pôle petit enfance en 2015. Les espaces publics sont en cours de finition.

Informations annexes au site

Contacts

Direction de l'Urbanisme

42, rue de la Reine Henriette
92700 Colombes

01.47.60.80.80

Contacter par Internet

Vos élus

Amélie DELATTRE

Urbanisme, Grand Paris. Conseillère territoriale.

Contacter votre élu

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/amenagement-du-territoire/renovation-urbaine-1013.html