Services en ligne

Finances

Budget 2019

Adopté lors du conseil municipal du 28 mars, le budget 2019 offre encore de belles perspectives et ce, en dépit d’un contexte qui n’a pas cessé de se dégrader ces dernières années. À l’heure des restrictions multiples, les ambitions de la collectivité demeurent intactes. Explications.

Chiffré à 295 millions d’euros, l’ensemble des budgets 2019 de la Ville prévoit en section investissement 54,7 millions d’euros. Cette masse financière a deux fonctions principales : continuer d’accompagner le développement de la ville avec une hausse de 23 % d’investissement et ne pas obérer l’avenir ; le budget 2019 est assuré en stabilisant le recours à l’emprunt avec une dette de 117,4 millions d’euros.

Un budget offensif

C’est au prix d’une très grande rigueur que la Ville de Colombes a rempli les trois objectifs qu’elle s’était fixés pour le
budget 2019 :

  • aucune augmentation des impôts locaux,
  • une gestion responsable des dépenses de fonctionnement prenant en compte le plafond imposé de ses dépenses ( +1,05 %),
  • une politique ambitieuse et volontariste en matière d’investissements.

Une section de fonctionnement maîtrisée

L’équation s’annonçait complexe : nouvelles dépenses imposées par l’État (obligation de scolarisation dès 3 ans), nouvelle baisse des dotations (incertitudes sur la compensation de la taxe d’habitation...), loi de programmation des finances publiques pour les années 2018-2022 fixant un objectif national de progression des dépenses de fonctionnement de la Ville à + 1,05 % par an en valeur...

Depuis le début du mandat, la municipalité réussit le tour de force de maintenir la qualité du service public tout en réduisant ses dépenses de fonctionnement. Maîtrise des effectifs, économies administratives tous azimuts (consommables, parc automobile, optimisation des locations etc.), et exemplarité dans la tenue des comptes (obtention de la note de 19,6/20 en qualité comptable).

Investissements : la poursuite des grands chantiers

En s’engageant à poursuivre les travaux engagés en 2018, la municipalité parie sans ciller sur la métamorphose amorcée de la collectivité : création d’un nouveau quartier dont le rayonnement devrait propulser l’économie locale, redynamisation du centre-ville, poursuite inlassable de la rénovation urbaine, construction de nouveaux groupes scolaires, renforcement des équipements
dédiés à la petite enfance...

Depuis le début du mandat, la baisse des taux variables et les renégociations vertueuses de contrats ont permis à la Ville de diminuer de 15 % ses frais financiers. Dès 2014, le capital de la dette de la Ville tombe de 138 à 124 millions d’euros. Avec le stop fiscal, la maîtrise de la dette était l’autre argument de campagne dans le registre financier du candidat Nicole Goueta. « Tous budgets confondus, l’encours de la dette est passé de 127,5 millions d’euros en 2015 € à 117,4 millions aujourd’hui », se réjouit-elle.
« Cette liberté reconquise nous permet aujourd’hui d’investir davantage. Il faut saluer la mobilisation de tous les acteurs
que sont les élus et les agents. C’est le fruit d’un travail collectif ».

 

 

Comme le prévoit  l'article 37 de la loi n° 2019-828 du 06 août 2019 de transformation de la fonction publique, les régions, les départements, les collectivités territoriales de plus de 80 000 habitants, les établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre de plus de 80 000 habitants publient chaque année, sur leur site internet, la somme des dix rémunérations les plus élevées des agents relevant de leur périmètre, en précisant également le nombre de femmes et d'hommes figurant parmi ces dix rémunérations les plus élevées.

 

 

 

Informations annexes au site

Vos élus

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/budget/budget-2019-1208.html