Services en ligne

  1. Accueil
  2. Mairie
  3. Finances
  4. Budget
  5. Débat d’orientation 2015

Finances

Débat d’orientation 2015

La municipalité a présenté ses grandes orientations budgétaires, ainsi que les fortes contraintes financières auxquelles elle va devoir faire face, sans pour autant augmenter le taux des impôts locaux.

 

Les résultats de l’audit commandé en 2014 par la municipalité l’avaient indiqué : la situation financière de la Ville est telle qu’un régime de rigueur s’impose pour le budget communal à venir. Exposés lors du débat d’orientation budgétaire du conseil municipal du 12 février, les objectifs de cet exercice incontournable dans la vie municipale sont clairs : il s’agit de ramener dès maintenant les dépenses à un niveau soutenable, en faisant preuve de sérieux pour ne pas avoir à peser sur la fiscalité des Colombiens.

 

Une situation économique incertaine

Parvenir à cet équilibre financier n’est pas chose aisée : la commune doit cette année économiser 5 millions d’euros sur ses dépenses de fonctionnement. En effet, la baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) imposée par le Gouvernement pèse lourdement sur les recettes de toutes les villes de France et à hauteur de 3 millions d’euros pour la ville de Colombes. C’est la conséquence d’une situation économique toujours aussi incertaine, dans un pays très endetté, et d’une croissance trop faible pour générer de nouvelles richesses. À son niveau, Colombes doit en plus composer avec la baisse de ses recettes d’impôts après le départ de l’entreprise Thalès. Contrairement à ce qui avait été annoncé, celle-ci ne sera que partiellement compensée par l’État, et jusqu’en 2016 seulement.

 

De nouveaux équipements à financer

Des dépenses de fonctionnement supplémentaires et inévitables s’ajoutent enfin à l’équation. Il s’agit de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires demandée par le Gouvernement et de l’ouverture de nouveaux équipements qu’il faut maintenant chauffer, entretenir et pour lesquels de nouveaux personnels ont été embauchés : la crèche des Alouettes, le cinéma L’Hélios, le groupe scolaire Simone Veil à la rentrée prochaine, ainsi que la nouvelle médiathèque de la Marine au printemps.

Un endettement à contrôler

Dans ces conditions, Rémi Noual, adjoint au maire délégué aux Finances et à la Certification des comptes, a énoncé les grandes lignes d’un budget 2015 marqué par un ralentissement important des dépenses de fonctionnement mais aussi d’investissement. La ville ayant moins de recettes, elle a moins de possibilités de financer de nouveaux investissements alors qu’elle doit déjà gérer une dette très importante de 138 millions d’euros (40 millions de plus qu’en 2008).

Grâce aux économies réalisées, la ville pourra toutefois continuer plusieurs opérations d’envergure : les travaux de rénovation urbaine de la zone des Fossés-Jean/Bouviers, la réhabilitation de la crèche des Champarons par exemple, et les travaux du 32-34 Europe. Des crédits seront également alloués à la mise en accessibilité de plusieurs bâtiments et espaces publics et pour entamer des études sur la requalification des terrains laissés vacants après le départ de l’entreprise Thalès. Parmi les nouvelles opérations qui seront réalisées dans les années à venir, il faut citer la réfection programmée de la façade de la patinoire municipale, le réaménagement du square Médéric, ou encore la restauration du vieux clocher. Autant de choix et de projets qui seront détaillés lors du vote effectif du budget 2015 le 9 avril prochain.

Informations annexes au site

Vos élus

Rémi NOUAL

Finances, Budget, Gestion de la dette, service achat.

Contacter votre élu

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/budget/debat-dorientation-2015-944.html?tx_web2pdf_pi1%5Bargument%5D=printPage&tx_web2pdf_pi1%5Bcontroller%5D=Pdf