Services en ligne

  1. Accueil
  2. Transports
  3. Zone à faibles émissions

Transports

Zone à faibles émissions

Pour protéger les habitant.es des effets de la pollution, une zone à faibles émissions (ZFE-m) a été mise en place à l’échelle de toute l’agglomération parisienne. Il s’agit d’améliorer la qualité de l’air en remplaçant peu à peu les véhicules les plus polluants par des véhicules dits « propres ». Le 1er juin, une nouvelle étape est franchie, avec la limitation de la circulation des véhicules appartenant aux catégories Crit’Air 4, 5 et non classés.

La ZFE-m ?

La Zone à Faibles Émissions, politique menée par la Métropole du Grand Paris, vise à réduire les émissions polluantes, pour améliorer la qualité de l’air que nous respirons.

Le trafic routier étant l’une des principales sources de pollution en ville, des mesures sont prises pour limiter la circulation des véhicules les plus polluants. Des aides financières sont donc proposées aux propriétaires de véhicules anciens pour les inciter à acquérir une voiture neuve ou d’occasion, moins polluante.  

À l’intérieur du périmètre de la ZFE-m, chaque véhicule doit afficher sur son parebrise une vignette Crit’air : il existe 6 vignettes différentes qui classent les véhicules selon leur niveau d’émissions de polluants. Les véhicules les plus polluants sont classés crit’air 5 (ex une voiture diesel de 1998) et les véhicules les moins polluants crit’air 0 (véhicule électrique et hydrogène).

  •  Actuellement, la circulation des véhicules crit’air 5 est déjà limitée, pour les villes qui en ont fait le choix : ils ne sont pas autorisés à circuler du lundi au vendredi du 8h à 20h. En 2019, la Ville de Colombes avait fait le choix de ne pas entrer dans la ZFE. Aujourd’hui, la loi la rend obligatoire.
  •  À partir du 1er juin 2021, les véhicules crit’air 4 (ex : une voiture diesel de 2001) seront également concernés et ne pourront rouler dans le périmètre de la ZFE-m que le week-end et aux horaires indiqués en semaine.
  •  Puis, en juillet 2022, ce sera au tour des véhicules crit’air 3, et suivants pour n’avoir, en 2030, plus que des véhicules « propres »

 

Se renseigner sur les aides disponibles pour accompagner l’achat d’un véhicule propre

L’État et les collectivités territoriales fournissent des aides et ont mis en place un guichet unique pour les obtenir. Rendez-vous sur le site primealaconversion.gouv.fr

En fonction des revenus, ces aides cumulées peuvent aller jusqu’à 19 000 euros pour l’achat d’un véhicule propre neuf, et jusqu’à 12 000 euros pour l’achat d’un véhicule propre d’occasion.

Pour les ménages les plus modestes, un microcrédit existe, cumulable avec le bonus écologique et la prime à la conversion. Le montant du crédit est variable en fonction de vos revenus.

 

Pour en savoir plus

 

 

Informations annexes au site

Vos élus

Léopold MICHALLET

Transports, mobilités et qualité de l'air

Contacter votre élu

Informations du bas de page

Réalisation : Stratis

https://www.colombes.fr/transports/zone-a-faibles-emissions-1274.html?tx_web2pdf_pi1%5Bargument%5D=printPage&tx_web2pdf_pi1%5Bcontroller%5D=Pdf